ENDOUM est un grand village du district de LEMBE YEZOUM, département de la Haute Sanaga au Cameroun. Il a une population de 4 000 habitants répartie en 6 hameaux qui s’étirent sur une trentaine de km. Il n’y a ni eau, ni assainissement, ni électricité, ni Centre de Santé. Deux écoles publiques fonctionnent dans des bâtiments précaires construits par les populations elles-mêmes.  Outre les écoles et les habitations, Endoum regroupe la Chefferie, le marché périodique et les chapelles des trois églises (Catholiques, Presbytérienne, Adventiste).

Ce village est 45 km du centre de santé de LEMBE et 80 km de l’Hôpital de NANGA EBOKO. Le village est difficile d’accès du fait du mauvais état de la route jusqu’à NANGA EBOKO. On y dénombre de nombreuses rivières mais les eaux sont insalubres et véhiculent de nombreuses maladies.

La population (les femmes) d’ENDOUM était obligée d’aller chercher l’eau à pied avec des jerrycans dans une rivière qui se situe à 3 km. La qualité de cette eau était mauvaise. Le creusement d’un puits par l’association PADE a résolu ce problème.

La qualité et la proximité de l’eau a été la première étape du plan « amélioration de la santé » que l’association PADE s’est fixé pour le village d’ENDOUM.

La deuxième étape a été la construction d’un dispensaire pour le traitement des maladies endémiques tropicales qui déciment la population, en particulier les enfants. La dernière étape sera la mise en place d’un assainissement individuel : aujourd’hui chaque concession (terrain avec maison) possède un coin WC mais avec infiltration dans la terre.

Aujourd’hui le village bénéfice :

  • de l’eau potable courante, tiré d’un puits avec une pompe électrique
  • de l’électricité par un équipement photovoltaïque
  • d’un dispensaire de santé équipé avec des lits et des instruments médicaux
  • d’un service de santé assuré par un infirmier délégué par le Ministère de la santé